Passer au contenu

Test du TCL 55EC780 : un téléviseur milieu de gamme taillé pour le jeu vidéo

Dimitri Charitsis
Dimitri Charitsis | Journaliste

Doté d’une fiche technique longue comme le bras, la TV 55EC780 de TCL joue sur tous les tableaux avec toujours la même obsession, celle d’un prix contenu. Offrant une qualité d’image très correcte, ce modèle Android dispose même de quelques arguments pour séduire les gamers. 

L'avis de 01net.com

TCL 55EC780

Les plus

  • + Fidélité des couleurs
  • + Input lag bluffant
  • + Design travaillé

Les moins

  • - Luminosité un peu faible pour un LCD
  • - Contraste en retrait
  • - Dolby Atmos gadget

Qualité d'image

4 / 5

Traitement vidéo

4.5 / 5

Equipement

4 / 5

Confort d'utilisation

3.5 / 5

Appréciation générale

4 / 5

Note de la rédaction

Note publiée le 12/06/2020

En marge des Sony, Samsung et autres LG, TCL s’est imposé comme un acteur majeur du marché des téléviseurs. Si le constructeur chinois peine encore à rivaliser sur les modèles premium, c’est moins le cas sur le milieu de gamme où ses TV font valoir leur bon rapport qualité-prix. Le 55EC780 est justement l’un des modèles sur lesquels TCL s’appuie pour conquérir le marché européen. En gonflant sa fiche technique et en le rendant compatible avec la majorité des technologies HDR ou audio, le constructeur chinois veut faire de ce modèle une référence du milieu de gamme. Mais peut-on tout (bien) faire lorsqu’on est un téléviseur lancé à moins de 800 euros ?

Bâti pour séduire

TCL – La barre de son Onkyo est parfaitement intégrée au châssis du téléviseur.

Davantage soigné sur les modèles les plus chers, le design n’a pas été snobé sur le 55EC780. La première chose qui étonne, c’est la finesse de cette télé (14 mm d’épaisseur sur la partie haute de la dalle). La même impression de qualité se dégage lorsqu’on étudie l’intégration de la barre de son Onkyo « collée » sous l’écran et revêtue d’un tissu maillé du plus bel effet. Au toucher, c’est un peu moins flatteur, l’usage récurent du plastique venant nous rappeler que nous avons affaire à un téléviseur très abordable. Mais, c’est à noter, l’EC780 fait forte impression. Quant au pied, que l’on soit adepte ou non de son esthétisme, il convient de souligner la sagacité des ingénieurs de TCL qui s’appuient (encore une fois) sur l’emplacement prévu initialement pour la fixation murale VESA afin de maintenir le téléviseur bien en place. 

La connectique, de son côté, n’est pas dispersée sur l’arrière de l’écran comme chez certains concurrents mais concentrée sur le côté droit. Rien que du très classique de ce point de vue, mais nous regretterons tout de même la présence de seulement trois sorties HDMI, là où la moyenne se situe habituellement à quatre. 

Une image fidèle en mode cinéma

La première chose à noter concernant la qualité d’image de l’EC780, c’est qu’elle est en net progrès par rapport aux derniers tests des téléviseurs TCL réalisés par notre labo. Le mode cinéma offre un rendu vraiment correct, sur lequel il est permis d’apprécier particulièrement l’échelle de gris. Bien que l’on puisse noter une légère dérive vers le bleu, la fidélité des couleurs est globalement bien respectée. Pour les plus bricoleurs, TCL donne accès à des menus de réglages complets mais dans la mesure où les réglages par défauts sont satisfaisants, il est tout à fait possible de se passer de cette étape laborieuse. 

Lionel Morillon – 01 Net – Le test DCI-P3 du TCL EC780.

Ce LCD doté d’une dalle VA 10 bits est bien évidemment 4K Ultra HD (3840 x 2160), mais ce qui le rend particulièrement intéressant pour un milieu de gamme, c’est sa double compatibilité HDR (HDR10+ et Dolby Vision). Et s’il fallait pointer du doigt une faiblesse de l’image de cet EC780, ce serait certainement sa capacité à sublimer les contenus HDR. En effet, sur ce point, le téléviseur souffre sans doute de son manque de luminosité. À ce niveau de prix, c’est une tare tout à fait acceptable et elle est largement partagée par les concurrents directs de l’EC780. 

Il en va de même pour la mise à l’échelle des contenus. Les meilleures performances sont le fruit des modèles haut de gamme et ce n’est donc pas une surprise de voir le milieu de gamme de TCL générer quelques artefacts grossiers sur les contenus les plus complexes à upscaler. S’il n’y a pas de miracle en la matière, les résultats sont tout à fait acceptables compte tenu du prix de cette TV. 

Android TV : le choix 100% garanti

TCL – La fonctionnalité Chromecast built-in permet de caster ses contenus facilement.

Côté interface, TCL ne prend aucun risque et confie les clés de son système à Google. C’est effectivement Android 9.0 qui équipe cet EC780 et le choix semble logique tant la dernière version de l’OS pour TV semble optimisée, y compris pour des téléviseurs de milieu de gamme. En conséquence, la navigation sur le téléviseur de TCL est on ne peut plus fluide et l’installation d’applications se fait en un tour de main une fois la télé connectée au réseau. 

Libre à l’utilisateur par la suite de sauter de Molotov TV à Netflix en passant par MyCanal ou encore Disney+. Libre à lui également de faire appel à l’Assistant Google pour avoir la météo du lendemain ou les programmes du soir. Pour faire court, TCL qui pourtant fabrique presque tous les composants de ses téléviseurs fait ici preuve d’humilité en reconnaissant, qu’en la matière, mieux vaut s’en remettre à un acteur d’expérience plutôt que de proposer une expérience certes originale mais frustrante. 

Une TV milieu de gamme pour le jeu vidéo ?

Si la qualité d’image est un critère essentiel pour l’amateur de jeux vidéo, l’input lag (c’est à dire le moment entre lequel la prise HDMI reçoit le signal et celui auquel elle l’affiche sur l’écran) est au moins aussi important. Et en la matière, TCL fait très fort avec un temps de 9 ms mesuré par notre labo, soit l’une des meilleures valeurs tous téléviseurs confondus. 

TCL – Android convient parfaitement à ce milieu de gamme sérieux.

Certes, la profondeur des noirs et des contrastes ne sera pas aussi poussée que sur un modèle OLED mais pour le reste, l’EC780 a tout d’un très bon téléviseur à associer à une Xbox ou une PS4. 

Son : même Onkyo ne fait pas de miracles

Si le bilan côté image est plus qu’honorable, il est difficile d’en dire autant pour la partie audio. Celle-ci n’est pas déficiente, loin de là. Mais les promesses entrevues avec l’apposition du logo Dolby Atmos ou encore l’intégration d’une barre de son Onkyo ne sont pas vraiment tenues. 

Les quatre haut-parleurs de 56W sont amplement suffisants d’un point de vue puissance mais le manque de graves se fait très rapidement sentir. Quant au Dolby Atmos, il est tout simplement inexistant ce qui prouve, une fois n’est pas coutume, qu’il ne suffit pas d’un logo et du respect du cahier de charge pour être au niveau. En définitive, malgré la présence d’un acteur de renom,  l’EC780 dispense un son tout juste correct. C’est suffisant pour du milieu de gamme mais décevant au regard de la promesse initiale.