Vers des ' class actions ' à la française ?