Recherche asile désespérément

Malgré la fermeture du centre de Sangatte, des clandestins continuent d'affluer à Calais. Sans voyeurisme ni parti pris, le photographe Franck Seguin, grand reporter à l'agence Deadline, témoigne des conditions extrêmes de ces réfugiés qui errent dans la ville, dans l'attente de par tir pour l'Angleterre.

Votre opinion

Postez un commentaire