Quand le PC découvre les grands espaces