Passer au contenu

Mastodon, Hive, Reddit… ces applications qui veulent remplacer Twitter

Le récent rachat de Twitter et l’avenir incertain de la plate-forme permettent à certains services d’attirer de nouveaux venus. Mais existe-t-il vraiment un service capable de remplacer Twitter ?

Depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, nombreux sont les utilisateurs à craindre de voir la plate-forme s’effondrer. Le nouveau patron de Twitter, qui prend des décisions à la hâte, avant de se raviser, puis de recommencer le même cinéma, n’a pas hésité à tailler dans les effectifs et a remercié près de la moitié des salariés de Twitter. Elon Musk, qui défend la liberté d’expression quand cela l’arrange – il n’a pas hésité à licencier des salariés ou bloquer des comptes Twitter l’ayant critiqué – a par ailleurs réussi un sacré défi.

L’ultimatum lancé aux salariés rescapés du réseau social pour leur intimer de se donner corps et âme au travail, n’a pas eu l’effet escompté : des centaines d’employés ont fini par claquer la porte. Avec parmi eux des postes clés indispensables à la bonne gestion de l’infrastructure du site. Si la probabilité de voir Twitter s’effondrer reste mince, les risques de voir des bugs ou des dysfonctionnements sont élevées. À titre d’exemple, si vous utilisez la double authentification par SMS pour vous connecter à Twitter, mieux vaut ne pas vous déconnecter de votre compte. Celle-ci n’est plus fonctionnelle depuis plusieurs jours. Il est à ce titre préférable d’opter pour la double authentification avec l’envoi d’un code par e-mail, ou d’utiliser un générateur de codes.

Des alternatives existantes et à venir

En attendant les prochains coups à venir, de plus en plus d’utilisateurs sont à la recherche d’une alternative pouvant remplacer Twitter. Et la liste des choix possibles commence à s’agrandir. Car outre certains services déjà existants, comme Mastodon, Reddit, ou Hive Social, de nouveaux services sont sur le point de voir le jour. C’est le cas, par exemple, de BlueSky, un réseau social décentralisé créé par Jack Dorsey, le fondateur de… Twitter. Autre nouveau service à venir, Post, une « plate-forme sociale pour les vrais gens, les vraies infos, et les conversations civiles », en cours de création par Noam Bardin, qui n’est autre que l’ancien PDG de Waze. Ces deux services ne proposent pour l’instant que de s’inscrire sur liste d’attente.

Quelle plate-forme pour remplacer Twitter ?

1. Mastodon

Parmi toutes les plates-formes existantes, Mastodon s’est presque imposé comme une évidence. Et pour cause, le service adopte une interface et une utilisation très proche de celle de Twitter. Le service propose d’ailleurs deux affichages : le classique, semblable à la Timeline de Twitter, et l’affichage avancé qui copie Tweetdeck.

Mastodon
© 01net.com

Malgré cette apparente proximité, le fonctionnement de Mastodon est radicalement différent. Totalement décentralisée, la plate-forme repose sur de multiples serveurs, appelés des instances. Ainsi, on ne s’inscrit pas sur le site de Mastodon, mais sur une instance. Ces serveurs peuvent accueillir un nombre plus ou moins important d’utilisateurs et disposent de leurs propres règles régies par leurs administrateurs.
En arrivant sur Mastodon pour la première fois, vous devrez donc choisir un serveur. Il en existe une multitude, par pays, par centres d’intérêt, etc. S’il est possible de ne consulter que les messages publiés sur votre serveur, vous pourrez également consulter les messages publiés sur d’autres serveurs depuis la section Explorer dédiée. De la même manière, vous pouvez vous abonner aux utilisateurs de votre instance Mastodon, mais aussi d’autres instances. Vous devrez pour cela rechercher les utilisateurs en question en saisissant leur pseudo sous la forme @[email protected]

Si sur Twitter vous publiez des tweets, sur Mastodon, vos publications sont nommées « Pouets » en français, et « Toots » en anglais. Comme sur Twitter, vous pourrez mentionner d’autres utilisateurs, leur envoyer des messages directs, ajouter des pouets en favoris, sauvegarder des pouets dans vos marques-pages, créer des listes, etc.

2. Hive Social

L’autre grand challenger, ces derniers temps, est Hive Social. Le réseau social, né en 2019, vient tout juste de franchir la barre symbolique du million d’utilisateurs. Sa principale particularité est également son principal point faible : Hive Social ne propose pas de version Web. La plate-forme qui n’existait jusqu’à maintenant que sous la forme d’une application iOS vient tout juste de lancer une version Android, encore en version bêta.

Hive Social
© 01net.com

Outre ces problèmes de jeunesse, Hive Social est-elle la plate-forme idéale pour remplacer Twitter ? Difficile de le dire. Le service propose un mélange de Twitter et d’Instagram. Vous pouvez y publier des messages agrémentés de contenus divers et de hashtags comme sur Twitter, partager des photos légendées, présentées sous la forme d’une grille, comme sur Instagram, et même répondre à des questions envoyées par d’autres utilisateurs.

Mais la trop grande jeunesse de Hive Social la dessert sans doute. Les applications mobiles ne sont pas exemptes de bugs, et la plate-forme a visiblement du mal à corriger les trop nombreux dysfonctionnements encore présents. Le choix d’un nom d’utilisateur, censé être unique, ne fonctionne a priori pas tout à fait comme il le devrait puisque plusieurs utilisateurs inscrits sur le service semblent utiliser le même.

3. Counter Social

Counter Social, qui aime se présenter comme un réseau social de nouvelle génération, fait une promesse aussi intéressante que surprenante. La plate-forme l’assure, chez elle, vous ne trouverez pas de troll, pas de publicité, pas de fake news et encore moins de propagande.

Counter Social
© 01net.com

Pour assurer un tel service, Counter Social explique utiliser plusieurs technologies. Tout d’abord, le réseau social s’appuie sur l’intelligence artificielle pour lutter contre la désinformation et la propagande. Les contenus seraient ainsi téléchargés et analysés par une IA afin d’expurger les contenus frauduleux.
Pour empêcher les tentatives d’influence étrangères, la plate-forme indique faire confiance à BotSentinel. Ce service utilise l’IA et le machine learning pour détecter et traquer les comptes tenus par des robots et dont le but est d’inonder les réseaux sociaux pour y faire de la propagande. Et pour combattre de manière efficace les tentatives de désinformation, Counter Social s’est offert les services de Fact Layer, une plate-forme chargée d’identifier, à l’aide d’un code couleur, les comptes publiant des liens vers des fake news.

Pour que les règles, très strictes, soient parfaitement respectées sur le service, Counter Social a décidé de blacklister certains pays connus pour leur capacité à utiliser robots et trolls pour manipuler l’opinion. Au premier abord, Counter Social semble être une plate-forme très particulière. Mais derrière cet arsenal quasi militaire, Counter Social paraît être une copie conforme de Tweetdeck. L’interface du réseau social s’articule en effet autour d’un gigantesque tableau de bord composé de colonnes dans lesquelles vous pouvez surveiller des sujets, des comptes, des hashtags, etc. En réalité, Counter Social n’est rien d’autre qu’un « fork » de Mastodon, qui propose une interface avancée reprenant les codes de Tweetdeck.

 

4. Tumblr 

Créé en 2007, Tumblr est une plate-forme de microblogging presque aussi ancienne que Twitter. Le service adopte d’ailleurs une interface assez similaire à la timeline de Twitter. Vous y trouverez en effet des publications de tous types, affichées dans un fil chronologique. Tumblr permet ainsi de publier du texte, des photos, de citer du contenu issu du Web ou d’autres utilisateurs, de partager des liens, de discuter, ou encore de poster des contenus audio et vidéo.

Tumblr
© 01net.com

Les publications peuvent être commentées, « rebloguées » (l’équivalent du ReTweet), partagées, et likées. Comme sur Twitter, vous pouvez vous abonner au compte d’autres utilisateurs pour les voir apparaître dans le flux dédié à vos abonnements. Tumblr propose par ailleurs un système de recherche par tags et propose une fonction permettant d’explorer les tendances. Le profil des utilisateurs s’apparente par ailleurs plus à celui d’un véritable blog. Il affiche les dernières publications envoyées comme des billets et peut-être modifié. Vous pourrez en effet personnaliser l’interface de votre profil. Il est ainsi possible d’en modifier l’interface grâce à la fonction des thèmes personnalisés.

Par ailleurs, Tumblr propose de nombreuses fonctions optionnelles. Vous pourrez choisir de les activer pour autoriser, ou non, l’envoi de question de la part de vos lecteurs, autoriser des contributeurs à venir proposer des billets pour enrichir votre contenu, autoriser la réception de messages privés de n’importe quel utilisateur ou de vos abonnés uniquement, etc.

5. Reddit

Plus connu des Américains que des Français, Reddit fait partie des sérieux concurrents à Twitter. Mais son interface et son fonctionnement peuvent, au premier abord, être déroutants si vous débarquez de Twitter. Et pour cause, Reddit est un mix entre un forum de discussion à l’ancienne, et une plate-forme de microblogging comme l’est Twitter.

Reddit
© 01net.com

Car si Reddit affiche sur sa page d’accueil un mix des publications envoyées sur la plate-forme, celles-ci ne sont pas publiées d’un un fil universel, mais dans des subreddits, comprenez par là des sous-catégories consacrées à des thèmes précis. Et c’est généralement à ses sous-catégories qui couvrent des sujets divers, que vous vous abonnez, en plus de pouvoir vous abonner à des utilisateurs. Votre fil sera donc constitué d’un mélange de publications envoyées dans chacune des subreddits que vous suivez.

Dans le fil principal de Reddit, les publications n’affichent souvent qu’un condensé de leur contenu. Il est de ce fait nécessaire de cliquer sur celles-ci pour avoir accès à la totalité du contenu. Vous devez également entrer dans une publication si vous souhaitez y contribuer en y ajoutant votre réponse. Vous pouvez par ailleurs montrer votre soutien (ou votre non-soutien) à une publication ainsi qu’aux commentaires publiés dessous, en votant pour (upvote) ou contre (downvote).

Les contenus et commentaires les plus appréciés d’autres utilisateurs permettent à leurs auteurs de gagner du Karma, une unité qui permet en quelque sorte de quantifier la qualité des publications envoyées par un utilisateur.


Geoffroy Ondet
Journaliste
Votre opinion
    1. Reddit marche déjà. C’est juste très différent et pas du tout un remplaçant.
      (On parle de plusieurs dizaines de millions d’abonnés sur certains sous-reddit… Donc c’est absolument pas un petit site)

  1. Reddit et Tumbler sont utilisés par moi depuis une décénnie au moins. Tumblr est plus ludique. Quant à Reddit, c’est une plateforme rude moins ludique qui n’a rien à voir avec TWITTER. ( et qui n’a aucun intérêt de mon point de vue en tout cas) . Les posts dépendent des admins qui sont beaucoup plus que rigoureux mais ca frôle la dictature : Chaque post doit respecter les règles des uns et des autres. On s’y perd. Bref… commenter est difficile. Et avoir sa propre page c’est bien mais pas évident de savoir qui vous suit et qui sont les personnes connectés en live . Les autres. Je vais les découvrir. Je ne les connais pas. Merci pour cette découverte 😉 (Ceci dit : TWITTER est saoulant..Je l’utilise rarement de mon côté). A ce jour, rien n’égale Facebook, Instagram et aussi TIK TOK pour communiquer ( par écrit, par vidéo, pas photo).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.