Le coup du parapluie, sans les mains