Et la mémoire devient déco