Le service de messagerie a gagné 300 millions d’utilisateurs en l’espace d’un an. Ce qui lui permet désormais d’écraser son concurrent interne, Facebook Messenger.

A lire aussi