Vers une facturation basée sur XML

Jusqu'ici la facturation des nouveaux services IP se base sur le temps de connexion et la bande passante utilisée. Mais ce principe n'est guère viable à terme. Par quoi le remplacer alors ? Ni les éditeurs de logiciels ni les opérateurs ne voient encore très clair, comme en témoigne leur prudence sur les services mobiles 3G.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire