Des chercheurs ont montré qu’il est relativement aisé d’identifier des documents accessibles en lecture ou écriture en scannant toutes les adresses réduites possibles par force brute.