Une rentrée sous le signe du paradoxe

Une rentrée sous le signe du paradoxe
 

Alors que les baromètres des offres d'emploi annoncent le beau temps, le nombre des informaticiens augmente dans les rangs de l'ANPE. Et, dans les entreprises, les jeunes les moins diplômés font les frais du resserrement des coûts.