tor-1256.jpg
 

En raison d’une mauvaise vérification des certificats de sécurité, un attaquant pourrait remplacer une extension de navigateur par un code malveillant. Tor a d’ores et déjà diffusé un correctif. Pour Firefox, il faut attendre le 20 septembre.

Votre opinion

Postez un commentaire