Un ton parfois caustique chez les vétérans