Un hacker rend Apple interopérable