Un « cyber-vaccin » a neutralisé le dangereux malware Emotet pendant six mois
 

Un bug dans le processus d’installation et de persistance du malware a permis de développer un « kill switch » qui a été diffusé secrètement à tous les centres d’alerte et de réaction aux attaques informatiques.