Telegram, WhatsApp… quand la vente de drogue migre vers les réseaux sociaux
 

Livraison à domicile, opérations promotionnelles, fidélisation. Les trafiquants utilisent de plus en plus les messageries et les applications mobiles pour diffuser leur came à une clientèle de proximité.

Votre opinion

Postez un commentaire