Quelques accès de faiblesse du côté de Secure Shell

Trois chercheurs de l'université de Berkeley mettent en lumière deux faiblesses architecturales de Secure Shell, l'outil de prise de commandes à distance le plus utilisé sous Unix et Linux. Une bombe si leur exploitation ne nécessitait pas une mise en ?"uvre extrêmement lourde pour tromper SSH.