Pourquoi la défiguration reste l’outil de propagande numérique préféré des hackers
 

Les opérations de défiguration de sites web en masse continuent d’exister, mais ce sont surtout les petits sites qui en font les frais, car ils sont mal sécurisés.

Votre opinion

Postez un commentaire