À partir du 3 novembre, date de l'élection présidentielle aux États-Unis, les publicités politiques seront interdites sur Facebook. Le réseau social craint qu'un candidat manipule les résultats pour semer le trouble.