Le géant américain semble résigné à rémunérer les médias, en contrepartie de l'utilisation de leurs contenus. À moins que ce ne soit pour court-circuiter la cour d'appel de Paris ?