One.Tel France peine à trouver un repreneur

La mise en faillite de la société australienne est attendue pour la fin du mois de juin. Conséquence : la cession des filiales européennes est en cours, notamment au Royaume-Uni. En revanche, les mauvais résultats de One.Tel France pourraient décourager d'éventuels repreneurs.