Nvidia met 40 milliards de dollars sur la table pour s’offrir ARM
 

Le spécialiste des puces graphiques s’offre la pépite d’origine britannique, dont l’architecture anime notamment l’ensemble des smartphones du marché. Mais ce rachat est conditionné par l’approbation de nombreuses autorités de régulation internationales.

Votre opinion

Postez un commentaire