(Mise à jour) Club Internet n'est pas à vendre

T-Online a tranché concernant ses filiales française et espagnole. Il ne compte pas les revendre et veut même les aider à développer leurs parts de marché.