Microsoft accuse les Etats plaignants de favoritisme

Après avoir conclu un accord avec le ministère de la Justice américain, Microsoft dénonce l'attitude des neufs Etats opposés à ce texte (plus Washington DC) et les accuse de faire le jeu de ses concurrents.