Marc Chardon (Microsoft): "Pourquoi serions-nous les seuls à subir des sanctions?"

Le directeur général de Microsoft France ne voit dans les sanctions demandées vendredi dernier par le gouvernement américain qu'une manoeuvre des concurrents de la firme.