L'Icann à la dérive

Du départ anticipé de son président au vote de défiance des DNSO (Domaine Name Supporting Organization), en passant par les pétitions d'associations et les lettres de protestations de parlementaires, ces jours-ci le " gouvernement de l'Internet " n'est plus que l'ombre de lui-même.

Votre opinion

Postez un commentaire