Facebook
 

Pas d’affaire d’espionnage étatique en vue à l’origine du vol de données de 29 millions de comptes.  Mais des pirates qui voulaient simplement faire de l’argent avec de la publicité abusive.

Votre opinion

Postez un commentaire