Les " .com " en difficulté découvrent les vertus des " .org "

Les sites associatifs n'attirent ni les business angels ni les investisseurs pressés. Ces pages web n'en ont pas moins leurs propres ressources, grâce aux subventions et aux bénévoles.