SHA-1, cet algorithme mal sécurisé que le Web se traine comme un boulet
 

L’arrêt de cet algorithme de chiffrement est entravé par l’incompatibilité de certains terminaux ou produits de sécurité. Les acteurs du web comme Mozilla ou Facebook sont pour l’instant contraint de le garder en magasin contre leur volonté.

Votre opinion

Postez un commentaire