Le retour au bercail des " start-uppers "

Faut-il ou non accepter de recruter d'anciens employés de start-up faillies ? Oui, pour accroître la diversite des profils au sein de l'entreprise. Non, si l'on craint d'engager des collaborateurs instables, et parfois même destabilisants.

Votre opinion

Postez un commentaire