Le partage de dossiers ouvre la porte aux intrus