Le juge déjugé...

Microsoft peut crier victoire. L'éditeur voit son procès traîner depuis mai 1998, mais reste intouchable. Ce qui lui permet de continuer son bonhomme de chemin.