L'avenir des informaticiens passera-t-il par la Chine ?

L'avenir des informaticiens passera-t-il par la Chine ?
 

L'Efrei a diplômé son premier étudiant chinois et compte envoyer des élèves poursuivre leurs études en Asie. Un début de réponse pour humaniser la mondialisation high tech.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • cb_
    cb_     

    Bien que la France et la Chine soient 2 pays très éloignés, il existe des points communs très importants.
    Tous les 2 ont une histore culturelle forte ce qui les unis, pour preuve l'année de la Chine en France et l'année de la France en CHine à partir de Juillet 2004.
    La France, qui a la réputation d'être le mauvais élève dans l'apprentissage des langues détient néanmoins le record mondial d'apprenants en Chinois dans le département de langues de Langues O Inalco (près de 1600 )
    Bientôt des services de passerellage seront établis pour faciliter l'implantation du business Français en Chine.
    Ces services ont pour but de faciliter la compréhension mutuelle des 2 peuples pour le bonheur-économique !-des chinois mais aussi des français.

    qui vivra verra...
    Nous on y sera !!!

  • grGSM
    grGSM     

    mais moi, je vois plutot une "mondialisation hih-tec" de l'humanisation ! ! ! (pour ne pas dire de l'humanité !) Les chinois parleront chinois, puis anglais et cela leur suffira !
    le Français? ... ah oui ! cette langue morte !

  • JC_
    JC_     

    Bon. On va supposer que le chinois (qui n'existe pas en tant que tel, je sais. passons) et le francais sont deux langues/cultures tres éloignées.

    comment developper les externalisations de ressources france vers Chine, si personne ne se comprend ? délicat.

    Et si on formait des chinois ici-memes ? pour les utiliser comme base pour les futures delocalisations ?

    Brillante idée !!

Votre réponse
Postez un commentaire