La prime du dernier arrivé

L'attribution des stocks-options atteint l'aberration. Au point de transformer cette technique managériale en agression.

Votre opinion

Postez un commentaire