La messagerie Eudora bascule dans l'open source