La CAF et la Coface passent au serveur d'applications en douceur

Les limites des applets Java en termes de performances et de portabilité ont incité la Caisse d'allocations familiales et la Coface à se tourner vers un serveur d'applications.