Intel a trouvé un nouveau moyen de limiter l'impact des antivirus sur nos PC
 

Intel propose aux développeurs de suites de sécurité d’utiliser la puissance du contrôleur graphique des processeurs et non des cœurs pour les analyses antivirales. De quoi libérer de la puissance de calcul brute et économiser de la batterie selon lui.

Votre opinion

Postez un commentaire