HP n'est pas au bout de la crise