Un long combat s'engage entre Sony et la communauté des hackers, ces derniers ayant a priori mis à bas la technologie de chiffrement permettant à la fimre de signer les jeux officiels.