Pékin estimerait que le géant américain profiterait de la position dominante de son système d’exploitation Android pour limiter la concurrence des sociétés chinoises.