Georges Bonnet(Samotech) :"Il est crédible de placer un satellite à 800 m de hauteur"