France Télécom gratte les fonds de tiroirs pour se faire un nom dans l'UMTS

Plus de 210 milliards de francs: c'est le montant du prêt bancaire que le français négocie pour mettre la main sur l'opérateur mobile britannique Orange.