EOL face à ses concurrents