En pleine crise du coronavirus, le cyberespionnage chinois redouble d’intensité
 

Les chercheurs de FireEye ont détecté une campagne d’ampleur importante du groupe APT41. Elle a démarré en janvier dernier et cible plus d’une vingtaine de pays, dont la France.

Votre opinion

Postez un commentaire