Droit à l'oubli : Google exagère ou c'est nous ?

Mis à jour le
Delphine Sabattier
 
Delphine Sabattier -

C'est acquis : les européens peuvent demander à Google de supprimer des liens vers des pages Internet comportant des informations les concernant et qu'ils jugent «inappropriées, hors de propos ou qui n'apparaissent plus pertinentes». Google a commencé à s'exécuter, mais sous certaines conditions...