Comment Blizzard paie pour collecter des données sur ses employées enceintes... à leur insu 

Capture d'écran de l'article
 
Capture d'écran de l'article "Is your pregnancy app sharing your intimate data with your boss?", publié vendredi 12 avril 2019 dans le Washington Post. - The Washington Post

Aux États-Unis, les applis de suivi de grossesse peuvent être un moyen pour les employeurs de recueillir les données personnelles de leurs employées... sans leur aval. Les applications de santé Ovia sont en cause. 

Marion SIMON-RAINAUD

Journaliste

Votre opinion

Postez un commentaire