Cet algorithme détecte les deep fakes grâce aux battements du coeur... sur le visage

Cet algorithme détecte les deep fakes grâce aux battements du coeur... sur le visage
 

Le flux sanguin provoque de minuscules variations du teint de la peau, une caractéristique qui permet de savoir si la vidéo d’une personne est vraie ou non. En tout cas pour l’instant.

Votre opinion

Postez un commentaire