Bourse : Wall Street sans pitié pour ses ex-protégés

Un temps vénéré par la Bourse, le stockage, jeudi, puis les téléphones portables, vendredi, ont eu à subir les foudres des analystes financiers.

Votre opinion

Postez un commentaire