Avec C#, Microsoft répond à Java