A San Francisco, le ressentiment contre la Silicon Valley prend de l’ampleur

Mis à jour le
A San Francisco, le ressentiment contre la Silicon Valley prend de l’ampleur
 
A San Francisco, le ressentiment contre la Silicon Valley prend de l’ampleur -

Cœur pulsant de la Silicon Valley, San Francisco n’est pas totalement acquis à la net économie. La présence de ces sociétés entraîne une contestation sociale de plus en plus marquée alors que les loyers flambent dans la ville.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • freethinker2013
    freethinker2013     

    Vous écrivez:

    "L?Eldorado de la Silicon Valley serait donc un paradis pour ceux qui y travaillent et en récoltent les fruits directs, et un petit enfer, pour les autres..."

    Ben oui, ca s'appelles le capitalisme. Richesse pour les élites et surendettement, exclusion sociale, pauvreté pour les autres. Qu'y a t-il de différent ici?
    Et ni votre article ni les contestations sociales à San-Fransisco n'y changeront rien. Comme l'on dit en Anglais: It's just business as usual (comprenez: circulez, y a rien à voir...)

  • Ratibois
    Ratibois     

    Nous pouvons nous souvenir que ces sociétés sont les champions de l'évasion fiscale. Lorsqu'on leur signale qu'ils ne paient pas d'impôt ils se contentent, en général (Google, Amazon...), de se justifier en citant les emplois créés. Ils considèrent manifestement que l'utilisation des infrastructures (informationnelle et physique), l'intégration dans une communauté qui éduque ses citoyens, les organise, qui dispose d'une police... tout cela leur est dû. Les impôts c'est assez bon pour les petits artisans et les smicards !

Votre réponse
Postez un commentaire